Concepteurs

Frédéric Héritier

Né en 1973 à Lagny sur Marne
Vit et travaille à Gentilly.
Frédéric Héritier est un artiste polymorphe.
Son sujet de prédilection est l’être humain. Ses pratiques sont multiples pour frapper au plus juste, le mode opératoire étant défini par l’enjeu.
Artistes de référence : Chris Marker, Jean Eustache.
Diplôme National Supérieur d’expression Plastique obtenu à l’École Régionale des Beaux-Arts de Valence.
Artiste du premier post-diplôme de l’école Nationale Supérieur des Beaux Arts de Lyon. Lauréat du prix international de vidéo, musée d’art
Contemporain de Lyon.
Expose depuis le milieu des années 90.
Il a participé entre autre aux expositions collectives : « Rendez-vous » au Musée d’art Contemporain, Lyon ; « Bruits secrets » au CCC, Tours ; « Le voyage immobile » à la galerie Vallois, Paris.
Résidence à Yokohama avec le Post diplôme de Lyon et à Stuttgart avec Art 3 et l’institut Français de Stuttgart.
Fondateur d’O-S-F.

 

Jean-Luc Moulène

Né a Reims en 1955
Vit et travaille à Paris.

Au fil de plus de trente années de production, l’œuvre de Jean-Luc Moulène s’avère étonnamment diversifiée. Constituée depuis ses débuts de dessins, elle comprend aussi quelques peintures, de très nombreuses photographies, des affiches, des éditions spéciales de journaux, des brochures, des livres et des sculptures. Parmi les photographies, beaucoup forment des séries. La série des Disjonctions couvre une période de plus d’une dizaine d’années, jusqu’au début des années 1990. Elle est suivie de la série des Objets de grève, acquise par le Centre Georges-Pompidou en 2003, puis de la série des Produits de Palestine. En 2005, il présente la série Les filles d’Amsterdam à la Galerie nationale du Jeu de Paume de Paris et une série de photographies de 24 statuettes des collections du Louvre dans les sous-sols du musée. Plus récemment, il publie sous forme d’ouvrage une série réalisée sur plus de 15 ans consacrée à Fénautrigues, une petite commune du Lot proche de Saint-Céré. À partir du milieu des années 2000, ses expositions mêlent de plus en plus fréquemment dessins, photographies et sculptures. En 2010, il participe d’ailleurs à une exposition au musée Bourdelle explicitement dédiée à la sculpture et, en 2011, réalise deux objets monumentaux, Body et Body versus Twizy, produits par Renault.

Artiste exigeant, réputé difficile, parfois controversé, Jean-Luc Moulène accumule patiemment une œuvre qui, au-delà de sa diversité, exprime tout à la fois une réflexion permanente sur la condition de l’artiste dans la société, une critique radicale à l’encontre des manipulations et des séductions de la représentation et une recherche formelle souvent non dénuée d’humour ou de dérision.

 

A venir

Valerie Jouve

Alain Bernardini

David Guez